RDC : La route Kinshasa-Kwango-Kwilu menacée de coupure par une érosion






La  route nationale numéro 1, qui relie les provinces de Kinshasa-Kwango-Kwilu et Tshikapa au Kasaï, est menacée par une érosion qui a déjà coupé plus de
la moitié de la largeur de la chaussée, particulièrement dans le village de Ndjili dans le territoire de Kenge à Kwango.

La situation s’explique par les fortes pluies qui se sont abattues sur cette partie de la province de Kwango ce week-end.
Actuellement, les conducteurs des véhicules éprouvent des difficultés pour passer à cet endroit.

Le cadre de concertation provincial de la société civile du Kwango plaide auprès du gouvernement central pour la réhabilitation de cette route d’intérêt capital sur le plan économique.   

L’érosion se trouve précisément au niveau du village Ndjili, situé entre la ville de Kenge et le secteur de Bukanga Lonzo dans la province du Kwango.
La RN 1 risque de se couper complètement en deux. Une bonne partie du macadam est déjà partie dans une érosion créée après de récentes pluies.     
Principale voie d’évacuation des produits agricoles vers le centre de commercialisation à Kinshasa, la coupure de cette route aura un impact négatif sur l’économie de cette province ainsi que celle du Kwilu qui y ont placé leurs postes de péage les plus importants. Le président de la société civile du Kwango, Lucien Lufutu, en appelle à l’intervention urgente du gouvernement central :  
 
« La société civile du Kwango demande au gouvernement non seulement de mobiliser les moyens financiers mais aussi de disponibiliser des experts avérés en matière de reconstruction des routes asphaltées ; parce que l’endroit est tellement très problématique, les experts devraient faire un travail qui ferait à ce que cette tête d’érosion soit le plus tôt possible enterrée ». 

Notons qu’une équipe a été dépêchée à Ndjili par le gouvernement provincial du Kwango pour évaluer les besoins et apporter une solution provisoire , en attendant la réaction du gouvernement central


Merry kapula

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *